Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Volontaire

Volontaire

de Hélène Fillières

avec Lambert Wilson, Diane Rouxel, Corentin Fila, Alex Descas, Jonathan Couzinié

Genre : Comédie Dramatique

Nationalité : France

Année de sortie : 2018

Durée : 01h41

Version : Couleur

Laure, 23 ans, est une brillante étudiante qui ne sait trop quoi faire de sa vie. Après avoir envoyé son CV un peu partout, la Marine Nationale lui répond favorablement, elle décide de tenter l'expérience au grand dam de sa mère, une célèbre comédienne...

Volontaire est la découverte d'un milieu pas forcément très connu, décrit sans parti pris et dans lequel Laure va faire un apprentissage rude. C'est aussi un très beau portrait de femme qui explore la question du pouvoir et tente de montrer comment les femmes peuvent trouver leur place dans un milieu masculin. Dans le rôle principal, Diane Rouxel, vue récemment dans Les Garçons sauvages de Bertrand Mandico, montre un mélange étonnant de douceur et de détermination ; elle est entourée par les solides Alex Descas, Josiane Balasko et autres Lambert Wilson ainsi que par Corentin Fila qui, après Quand on a 17 ans d'André Téchiné et Mes provinciales de Jean-Paul Civeyrac, fait à nouveau des étincelles.

JF

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 6 Juin 2018 au Mardi 12 Juin 2018
  • Semaine du Mercredi 13 Juin 2018 au Mardi 19 Juin 2018
  • Semaine du Mercredi 20 Juin 2018 au Mardi 26 Juin 2018
  • Semaine du Mercredi 27 Juin 2018 au Mardi 3 Juillet 2018

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Je suis tombé sous le charme du personnage (Aspirant Baer / La Miss) et de l’actrice (Diane Rouxel). Frêle, fragile et gracieuse, fine et cultivée, mais regard d’acier et volonté de fer, elle est un paradoxe vivant. Face à elle, un autre bloc, le Commandant Rivière (Lambert Wilson), hiératique, impassible, impénétrable, inflexible, mystérieux. La mise en scène et les décors sont tirés au cordeau, comme il se doit dans une intrigue militaire. La Miss et le Commandant occupent deux bureaux séparés par une cloison vitrée, et, parfois, un store les sépare. Devant, une grande cour déserte, et au loin, la mer. Tout est là, dans ces décors et une histoire simple qui repose sur la fascination réciproque des deux personnages qui s’épient, se méfient, s’affrontent, s’apprivoisent. Ce n’est jamais ennuyeux, même pour un vieil antimilitariste comme moi. En regardant ces personnages évoluer, je pense à un dessin de Gary Larson dans lequel on voit un énorme ours blanc contemplant un igloo avec gourmandise et qui dit : « j’adore ces trucs, durs et glacés à l’extérieur et moelleux (fondants) à l’intérieur ». C’est simple, beau, émouvant, deux personnages qui évoluent et s’enrichissent de leurs différences.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Amin
  • Capharnaüm
  • dilili à paris
  • Elizabeth
  • First Man
  • Girl
  • I Feel Good
  • L'Amour flou
  • La Particule humaine
  • La Saveur des ramen
  • Le procès contre Mandela et les autres
  • Le rat scélérat
  • Les Frères Sisters
  • Nos batailles
  • pat et mat déménagent
  • The House That Jack Built
  • Un Peuple et son roi
  • Vaccination : la confiance passe par la transparence
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.