Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Un Peuple et son roi

Un Peuple et son roi

de Pierre Schoeller

avec Gaspard Ulliel, Adèle Haenel, Olivier Gourmet, Louis Garrel, Izïa Higelin

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2018

Durée : 02h01

Version : Couleur

En 1789, le peuple de France entre en révolution.  Dans la  naissante Assemblée nationale, se croisent les destins d'hommes et de femmes du peuple et de figures historiques. Au cœur de cette histoire en train de s'écrire, il y a le sort du roi Louis XVI et le surgissement de l'idée républicaine...

Dans ce film hors-norme (par son budget considérable et rare dans le cadre du cinéma hexagonal... et par la liste de ses acteurs, impressionnante), le réalisateur de Versailles et de L’Exercice de l'état a voulu réussir « un film médiumnique qui ressusciterait par le discours des sensations et des mouvements oubliés ». Son film va de la prise de la Bastille à l’exécution de Louis XVI (juillet 1789-janvier 1793) en allant et venant entre un atelier du faubourg Saint-Antoine et les lieux de la grande histoire : Versailles, les Tuileries, l’Assemblée, le Champ-de-Mars. L'enjeu, filmer non le passé mais le présent d'une révolution, l'organisation de la révolte, la mise à bas d'un ordre ancien. Et si ce 1er film historique est un succès, il veut continuer à travers les guerres révolutionnaires et la Terreur, jusqu'à Thermidor !!!

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 26 Septembre 2018 au Mardi 2 Octobre 2018
  • Semaine du Mercredi 3 Octobre 2018 au Mardi 9 Octobre 2018
  • Semaine du Mercredi 10 Octobre 2018 au Mardi 16 Octobre 2018
  • Semaine du Mercredi 17 Octobre 2018 au Mardi 23 Octobre 2018
  • Semaine du Mercredi 24 Octobre 2018 au Mardi 30 Octobre 2018

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Titre explicite et point de vue intéressant sur cette partie de l’Histoire de France qui permet de mieux appréhender l’état d’esprit qui régnait alors, les mentalités de l’époque, le dénuement du peuple et surtout sa difficulté à imaginer une autre société (notamment une société dans laquelle les femmes auraient toute leur place), enfin, un autre système politique, démocratique, et débarrassé de la royauté. La reconstitution est très soignée et l’interprétation est bonne dans l’ensemble. Cependant, alors que beaucoup d’efforts ont été déployés pour renforcer l’authenticité du film, notamment avec des scènes triviales, j’ai été gêné par des détails agaçants tels que la dentition parfaite des protagonistes, les beaux cheveux… Surtout ne pas risquer d’enlaidir la belle Adèle ou le beau Gaspard. En conséquence, c’est l’aspect théâtral qui ressort le plus pour moi, j’ai surtout regardé les acteurs au lieu d’être emporté dans l’Histoire.

  • Commentaire de Patgir |

    Résumer la Révolution Française en 2 heures, c'est le gros défaut du film. On ne fait que survoler les événements, mais tous excacts. Il aurait été plus judicieux (si possible) de produire une série à gros budget.
    Par contre, avoir mis en parallèle la grande Histoire et la petite Histoire, c'est très réussi (on voit également la vie quotidienne des habitants du quartier de la Bastille).
    La scène de l'exécution de Louis XVI est, elle, très détaillée (âmes sensibles s'abstenir) : seul erreur : le condamné a eu le temps de parler un peu plus avant les roulements de tambour.
    En visionnant ce film, on ne peut s'empêcher de penser à notre monarque actuel (et ses courtisans) qui ne finira probablement pas son règne de 5 ans.

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    La tentation existe de rapprocher « Un Peuple et son roi » d’ »Octobre ». Mais quand le film d’Eisenstein avait pour fonction l’exaltation de la révolution , celui de Schoeller semble avoir pour but de développer la compréhension de l’évolution en quelques mois des mentalités populaires qui iront de la soumission à un Roi assimilé au divin jusqu’à sa désacralisation et à son exécution pour faire place à la république. Une ambition immense qui ne se réalise ici que partiellement. Si le film réussit assez bien à décrire la sociabilité de la petite communauté d’enfants, de femmes , de compagnons vivant autour du maître artisan, cela ne suffit pas à expliquer son élan vers la citoyenneté. Celle ci, ne peut, en effets se comprendre en dehors des interactions qui se produisent entre dominants et dominés dans les quelles de multiples couches sociales interviennent. Pour être honnête, je crois que je comprends mieux ce processus, en lisant, par exemple, la cinquantaine de pages que Gérard Noiriel lui consacre dans « Une histoire populaire de la France » qu’en assistant aux deux heures de projection du film. Mais le mérite de celui ci, pourrait être précisément de nous donner l’envie d’en savoir plus et de nous replonger dans les bouquins.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Ága
  • Amanda
  • Célébration
  • Changeons le système pas le climat
  • Diamantino
  • Frères de sang
  • Jean Christophe et Winnie
  • Le Grand Bain
  • Le Grand Bal
  • Le Rêve Français
  • Le Temps des forêts
  • Les Chatouilles
  • Les Confins du monde
  • Les Fleurs bleues
  • Les Veuves
  • Leto
  • Marche ou crève
  • mimi et lisa les lumières de noël
  • pachamama
  • Pupille
  • Voyage à Yoshino
  • Yeti et compagnie
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.