Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Numéro Une

Numéro Une

de Tonie Marshall

avec Emmanuelle Devos, Suzanne Clément, Richard Berry, Sami Frey, Benjamin Biolay

Genre : Comédie Dramatique

Nationalité : France

Année de sortie : 2017

Durée : 01h50

Version : Couleur

Brillante et volontaire, Emmanuelle Blachey a mené sa carrière d'ingénieure de main de maître(sse), jusqu'à siéger au comité exécutif de son entreprise de pointe dans le domaine  de l'énergie en France, tout en réussissant à construire une vie familiale. Un jour, elle est contactée par un réseau de femmes d'influence, qui lui suggèrent de prendre la tête d'un géant de l'industrie coté au CAC 40. Emmanuelle sait pertinemment que, dans ces hautes sphères, le pouvoir appartient à une élite composée majoritairement d'hommes, peu disposés à le partager, et à se muer en parangons de l'égalité hommes-femmes. Galvanisée par cette conquête, la jeune femme va très vite réaliser que pour lui faire barrage, tous les coups vont être permis, tous. Et si finalement l'enfer se situait dans les sommets ?

Sources : dossier de presse

Filmographie sélective : Pentimento (1989), Vénus beauté (institut) (1998), Au plus près du paradis (2002), Passe-passe (2008)

 

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 11 Octobre 2017 au Mardi 17 Octobre 2017
  • Semaine du Mercredi 18 Octobre 2017 au Mardi 24 Octobre 2017
  • Semaine du Mercredi 25 Octobre 2017 au Mardi 31 Octobre 2017
  • Semaine du Mercredi 1 Novembre 2017 au Mardi 7 Novembre 2017

Critiques

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Sans discuter de la qualité du film, je suis sceptique sur son idéologie sous-jacente, portée par des réseaux d’influence, qui fait des femmes l'avenir du capitalisme à visage humain. La réalité est plus sombre, la réalité c'est Anne Lauvergeon et Muriel Pénicaud.
    Qu'ont elle fait du pouvoir qu'elles avaient conquis ? Ont elle agi de manière vraiment différente de celle de leurs alter ego masculins ?

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Actualité brûlante pour ce film de Tonie Marshall par ailleurs très bien réalisé et interprété. Le marigot des affaires surpeuplé de carnassiers aux dents longues et acérées est très bien décrit, on y boit le champagne dans de fines flutes tout en crachant son venin le sourire aux lèvres entre gens bien élevés. Nous sommes dans un monde shakespearien de douceur, de luxe et de raffinement où couvent la haine, l’ambition, la soif de domination. L’irruption d’une femme dans ce mâle milieu provoque sarcasmes et tensions, mais Emmanuelle Blachey (E. Devos, très convaincante), outre son charme et ses compétences souvent inutiles dans ce milieu, va finalement se rabaisser en utilisant les mêmes coups tordus que ses adversaires et percer le plafond de verre avec ses stilettos.
    Même si le propos de ce film n’est pas la lutte des classes, j’ai été gêné de ne voir aucune référence au petit peuple d’en bas dans cette histoire, comme si les femmes devaient adopter les mêmes travers que les hommes pour, non pas se hisser, mais se rabaisser à leur niveau. Je suis un peu perplexe devant ce paradoxe. Ce combat pour faire accéder une femme à la tête d’une entreprise du CAC40 vaut-il la peine d'être mené ?

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • 12 Jours
  • Bienvenue à Suburbicon
  • drôles de petites bêtes
  • Frontières
  • Je vais mieux
  • Kedi - Des chats et des hommes
  • L'École de la vie
  • L'Illusionniste
  • L'Intrusa
  • L'Usine de rien
  • La Fiancée du désert
  • La Villa
  • Les Gardiennes
  • LES POPULISMES : UN DANGER POUR L’AVENIR
  • Les Raisins de la colère
  • Makala
  • Maria by Callas
  • Marvin ou la belle éducation
  • myrtille et la lettre au père noël
  • Plonger
  • quel cirque !
  • Seule la Terre
  • Un homme intègre
  • Wallace et Gromit coeurs à modeler
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.