Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Madame De...

Madame De...

de Max Ophuls

avec Charles Boyer, Danielle Darrieux, Vittorio De Sica, Jean Debucourt, Lia Di Leo

Genre : Comédie Dramatique

Nationalité : France

Année de sortie : 1953

Durée : 01h40

Version : Noir et blanc

Film mythique de la collaboration entre Max Ophüls et Danielle Darrieux,  Madame de…  est aussi l’illustration la plus étonnante et fidèle de l’esprit de Louise de Vilmorin. Cette grande amie de Francis Poulenc signa le roman dont est issu le film, et aussi trois cycles de mélodies de notre compositeur. D’où ce choix !

Jean-Claude Penchenat animera le débat qui suivra la projection, et nous aurons également la présence de Dominique Delouche, lui-même cinéaste, et qui vient de publier un livre intitulé Max et Danielle, les années Darrieux de Max Ophüls, chez La Tour verte.


Paris, 1900 : Madame de…, épouse frivole et volage d’un général, ignore qu’en vendant une paire de boucles d’oreilles offertes par son mari, elle va sceller son destin. Experte en artifices, en faux semblants, elle finira, pourtant, par être la victime d’un jeu qu’elle pensait parfaitement maîtriser : celui de l’amour et du hasard. Le Maître du baroque et son égérie mènent la ronde avec élégance, ici, politesse du désespoir !

Soirée proposée et présentée par les élèves de la section cinéma et audiovisuel du lycée Balzac.

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 12 Décembre 2018 au Mardi 18 Décembre 2018

Critiques

  • Commentaire de Monsieur HR

    Max Ophuls, ce sont les plus beaux plans du cinéma et de très beaux portraits de femmes.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.