Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Les Premiers, les Derniers

Les Premiers, les Derniers

de Bouli Lanners

avec Albert Dupontel, Bouli Lanners, Suzanne Clément, Michael Lonsdale, David Murgia

Genre : Comédie Dramatique

Nationalité : France

Année de sortie : 2016

Durée : 01h38

Version : Couleur

Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime un peu déjantés, ont été embauchés par un homme puissant et pas vraiment au-dessus de tout soupçon pour retrouver son téléphone portable hight tech dont le contenu doit rester secret. Leur quête les mène dans un bout du monde où ils vont croiser la route d’Esther et de Willy, un jeune couple de marginaux paumés qui semblent en danger…

Acteur remarquable dont le cinéma français et belge est devenu de plus en plus friand, Bouli Lanners est le réalisateur talentueux de films, totalement atypiques qui développent un sens de l’espace absolument magiques Ultranova en 2004, Eldorado en 2008 et enfin Les Géants en 2011. Cette fois-ci, c’est la Beauce qu’il réinvente totalement, cadre hivernal magnifié par sa caméra, pour un western d’une grande noirceur servi par un casting merveilleux : d’abord, un couple qu’on n’est pas près d’oublier, Bouli Lanners et Albert Dupontel (méconnaissable et d’une intense sobriété) mais aussi la Québécoise Suzanne Clément, Michael Lonsdale, Serge Riaboukine, Maw Von Sydow, et Philippe Rebot, transfiguré… Un road movie hanté par la mort avec de troublantes scènes religieuses… Un grand film d’aventures, magnifiquement mis en images, après lequel vous ne verrez plus de la même façon les étendues beauceronnes et le rail de béton de l’aérotrain…

DP

 

 

Le dimanche 22 novembre, le génial réalisateur-acteur belge Bouli Lanners devait venir présenter son nouveau film "Les premiers les derniers" (Attention, chef d'oeuvre !) aux Studio dans le cadre des Rendez-vous du cinéma oraganisés par l'Association des Cinémas du Centre. A cause de la situation d'urgence dans son pays, Bouli Lanners n'a pu venir à Tours mais, grâce à la technologie, une rencontre à quand même pu avoir lieu... sur grand écran.

Vous pouvez en voir un passage ici

L'état d'urgence en Belgique l'empêchant de rejoindre Tours, Bouli Lanners a présenté son film "Les premiers les derniers" sur l'écran des Studio de Tours dans le cadres des Rendez-vous du cinéma organisés par l'Association des Cinémas du Centre.

 

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 18 Novembre 2015 au Mardi 24 Novembre 2015
  • Semaine du Mercredi 6 Janvier 2016 au Mardi 12 Janvier 2016
  • Semaine du Mercredi 27 Janvier 2016 au Mardi 2 Février 2016
  • Semaine du Mercredi 3 Février 2016 au Mardi 9 Février 2016
  • Semaine du Mercredi 10 Février 2016 au Mardi 16 Février 2016
  • Semaine du Mercredi 17 Février 2016 au Mardi 23 Février 2016
  • Semaine du Mercredi 24 Février 2016 au Mardi 1 Mars 2016

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Quelle belle fiction ! Et quel casting extraordinaire ! Nous sommes dans un monde étrange, insolite et inquiétant, la Beauce en hiver. Ses paysages en sont le personnage principal, avec sa lumière, son ciel gris, ses grands espaces désertiques, ses usines désaffectées, taguées, en ruines, et surtout, le viaduc en béton de l’aérotrain. Nous suivons deux groupes de personnages en parallèle, un jeune couple de paumés qui déambulent en pleine nature, et un « vieux couple » de partenaires et amis, Cochise et Gilou, interprétés, pour notre plus grand bonheur, par Albert Dupontel et Bouli Lanners. Ce petit coin de campagne est peuplé de brutes patibulaires surarmées, de gens ordinaires, on croise aussi le chemin de deux vieux sages, excellents Michael Lonsdale et Max Von Sydow. Mais il y a également Jésus (très bon Philippe Rebbot), Suzanne Clément (vue dans Mummy) dans le rôle d’une mère seule avec sa fille, et les deux jeunes paumés interprétés par David Murgia et Aurore Broutin.
    Il y a dans cette histoire, des bons, des méchants, et aussi des faux méchants sur la voie de la rédemption. Ce film comporte un vrai côté mystique, avec une pointe d’ironie et d’humour décalé. Ce cinéma est un régal d’inventivité. Merci Bouli Lanners !

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Bouli Lanners nous surprend, il n'est pas là où on l'attend. Malgré un défilé de tronches triées sur le volet, nous sommes loin ici du road movie déjanté qui nous avait emballé avec Eldorado. Avec « Les premiers, les derniers » c'est un western Beauceron sombre et empreint de gravité qui se donne à voir avec, et c'est étonnant, une inspiration très chrétienne qui emmène les deux personnages principaux sur le chemin de la rédemption. « Nous ne sommes plus les mêmes qu'avant ».
    La caméra équipée d'une courte focale ouverte sur l'horizon magnifie les paysages du Nord du Loiret avec le rail du turbotrain comme symbole de la décrépitude alors que Truffaut en avait fait celui du futur dans « Fahrenheit 451 ». L'avenir n'est il plus, lui aussi, comme avant ?

  • Commentaire de barbara eden |

    Si on a n' a pas lu avant le pitch, on ne peut pas savoir du tout ce que font ces 2 mecs à la recherche d' un téléphone dans un paysage de campagne sinistré.
    Donc , dixit les carnets du studio : ce sont 2 " chasseurs de prime ", en France , en 2016.

    Un Albert Dupontel " d' une intense sobriété ", je dirais plutôt " sous lexomil ".

    Alors l' histoire , ben y'en a pas.

    qui est le proprio du téléphone ? mystère.. mais un mystère un peu contrariant..

    Pour l' ambiance "western", c'est là qu' on se rend compte qu' il suffit pas de mettre quelques mecs pas rasés qui plissent les yeux et sortent leurs flingues sur une route poussiéreuse, pour que la mayonnaise prenne..

    Et qui sont les 2 personnages du couple de SDF qui traînent dans ce même patelin, d' où viennent- ils , que font- ils là ???
    Au bout d' 1 heure, je suis sortie de la salle sans le savoir.

    Franchement ça faisait longtemps que j' avais pas vu un film aussi chiant !
    ( et pourtant j' adore Albert Dupontel )

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Au Poste !
  • Bagdad Café
  • Bécassine !
  • Dark River
  • Dogman
  • Hostiles
  • Joueurs
  • L'Île au trésor
  • L'Oiseau au plumage de cristal
  • Le Chat à neuf queues
  • Le Dossier Mona Lina
  • Les Frissons de l angoisse
  • parvana
  • Pierre lapin
  • Fake investigation 2018
  • The Cakemaker
  • Tully
  • Un couteau dans le coeur
  • Woman at War
  • Zama
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.