Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Les Mauvaises herbes

Les Mauvaises herbes

de Louis Belanger

avec Alexis Martin, Gilles Renaud, Luc Picard, Bénédicte Décary

Genre : Comédie

Nationalité : Québec

Année de sortie : 2017

Durée : 01h45

Version : Couleur

Acculé par ses dettes et son impossibilité de rembourser Patenaude, implacable usurier, Jacques décide de quitter sans plus attendre Montréal. Sa fuite l'entraîne jusque sur les terres reculées de Simon qui n'en demandait pas tant. C'est que Simon c'est plutôt le genre solitaire, surtout préoccupé par sa production de cannabis (pot en québécois). Si cette intrusion va quelque peu perturber son quotidien, Simon prend conscience que le nouveau venu peut lui permettre d'augmenter la rentabilité de sa petite entreprise, tandis que Jacques pense trouver ainsi un moyen de rembourser ses dettes. Mais ce nouvel équilibre se trouve de nouveau perturbé quand Francesca apparaît pour relever le compteur électrique, et qu'un peu plus tard Patenaude surgit : la récolte ne va pas être simple ! Cette comédie est une ode aux amitiés improbables !

Sources : dossier de presse, filmsquebec.com

Filmographie sélective : Post mortem (1999), Gaz Bar Blues (2003), Route 132 (2010)

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 5 Avril 2017 au Mardi 11 Avril 2017
  • Semaine du Mercredi 12 Avril 2017 au Mardi 18 Avril 2017
  • Semaine du Mercredi 19 Avril 2017 au Mardi 25 Avril 2017

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Les mauvaises herbes, c’est comme les enfants, ça pousse malgré nous, pas comme on voudrait ni où on voudrait… Il est beaucoup question de conflit de générations dans cette comédie québécoise, on y parle aussi « herboriculture », théâtre et addictions. C’est enlevé et drôle, mais je dois avouer que dès que j’entends la langue fleurie et désuète des Québécois, j’ai envie de rire, tant c’est inventif, imagé et cocasse. Et ma petite cerise sur ce gâteau glacé canadien, ce sont les références à Shakespeare, le Shylock du Marchand de Venise et surtout la tirade de Jaques (sans c) le morose cynique de « As you like it » (Comme il vous plaira) sur notre monde comparé à une scène sur laquelle chacun fait son petit tour et puis disparaît à jamais (voir notre scène politique en ces temps troublés…).

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Ana, mon amour
  • Ava
  • Ce qui nous lie
  • Creepy
  • K.O.
  • Le grand méchant renard et autres contes
  • Le Jour d'après
  • Le Vénérable W.
  • Les aventures du prince Ahmed
  • Nos Patriotes
  • Nothingwood
  • Retour à Montauk
  • voyages de rêve
  • Wallay
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.