Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

L’autre côté de l’espoir

L’autre côté de l’espoir - Toivon tuolla puolen

de Aki Kaurismäki

avec Sherwan Haji, Sakari Kuosmanen, Ilkka Koivula, Janne Hyytiäinen, Nuppu Koivu

Genre : Drame

Nationalité : Finlande

Année de sortie : 2017

Durée : 01h38

Version : Couleur

Alors que Wikhström, la cinquantaine, décide de changer de vie en quittant sa femme alcoolique et son travail de représentant de commerce pour ouvrir un restaurant, Khaled,un  jeune réfugié syrien, échoue à Helsinki par erreur. Bien que sa demande d’asile ait été rejetée il décide de rester. Un soir, Wikhström le trouve dans la cour de son restaurant et décide de l’aider…

Après son escapade française dans le très beau Le Havre (11), on attendait le nouveau film du réalisateur finlandais. Le voici revenu dans sa ville préférée, Helsinki, et, à la vue de la bande annonce, on a la sensation de retrouver son monde si particulier qu’on avait tant aimé dans Leningrad cowboys (89), J’ai engagé un tueur (90), Au loin s’en vont les nuages (96), L’Homme sans passé (02) ou Les Lumières du faubourg (06).

Sources : dossier de presse

Ours d'argent du Meilleur réalisateur - Festival de Berlin 2017

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 15 Mars 2017 au Mardi 21 Mars 2017
  • Semaine du Mercredi 22 Mars 2017 au Mardi 28 Mars 2017
  • Semaine du Mercredi 29 Mars 2017 au Mardi 4 Avril 2017
  • Semaine du Mercredi 5 Avril 2017 au Mardi 11 Avril 2017

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Tout est bon dans ce film, il n’y a rien à jeter. Une très belle lumière, des cadrages parfaits, des dialogues minimalistes, et une belle histoire de fraternité, vive la concision et la sobriété de Kaurismäki ! Pas besoin d’effets spéciaux, de grands mouvements de caméra, de gros plans ou encore de musique avec envolées lyriques pour souligner les émotions et les sentiments dans ce cinéma. Tout est simple, dépouillé, et c’est d’autant plus fort et touchant. S’il n’y a presque pas de musique extradiégétique (extérieure à la narration), il y a en revanche plusieurs très beaux plans, voire des séquences entières sur des orchestres rock avec de vieux musiciens au look cool et désabusé, un vrai régal. Et surtout, malgré la gravité de la situation, il y a toujours un déclic, un petit détail, une note décalée avec effet comique qui fait tout le sel du cinéma de Kaurismäki. On s’émeut, on sourit et on espère, avec un beau message de solidarité, que demander de plus ?

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    L’autre côté de l’espoir dans l’autre pays du blues et du tango. La musique est en effet l’un des éléments clé du film qui assure les transitions entre les scènes et conduisent à la rencontre entre Wikhström et Khaled, une rencontre à la fois attendue et surprenante.
    Les décors sont à la fois froids et intemporels (berline énigmatique) et les personnages lorgnent du côté d’un Buster Keaton qui aurait recouvré la parole. Heureusement, d’ailleurs, car l’humour des dialogues est des plus réjouissants. L’éloge de Khaled envers l’intelligence de la petite chienne nous enchante vraiment.
    Un univers distancié qui nous permet donc d’être attentifs au propos humaniste de la fable concernant la richesse potentielle des apports réciproques entre migrants et autochtones, situés de part et d’autre de chaque côté de l’espoir.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • 120 battements par minute
  • A Ciambra
  • A la découverte du monde
  • Barbara
  • Faute d'amour
  • Gauguin – Voyage de Tahiti
  • Good Time
  • Kiss
  • La Belle et la Meute
  • Le Redoutable
  • Mr Chat et les Shammies
  • Nos Années Folles
  • Otez-moi D'un Doute
  • Petit Paysan
  • Polichinelle et les contes merveilleux
  • The Fits
  • Valérian et la Cité des mille planètes
  • Wild style
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.