Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

La Vierge, les Coptes et moi

La Vierge, les Coptes et moi

de Namir Abdel Messeeh,

avec Namir Abdel Messeeh, Siham Abdel Messeeh…,

Genre : Comédie

Nationalité : France

Année de sortie : 2012

Durée : 01h25

Version :

Un soir de Noël chez les parents de Namir Abdel Messeeh, le réalisateur, ça peut ressembler à ça : une tante très excitée arrive avec une cassette vidéo sur laquelle, dit-elle, se trouve une apparition de la vierge en Égypte au sein de la communauté copte (les chrétiens égyptiens dont la famille fait partie).

Mais Namir Abdel Messeeh, qui a pris depuis longtemps ses distances avec la religion, a beau écarquiller les yeux il ne voit rien sur la cassette miraculeuse. Néanmoins intrigué, il décide d’en faire le sujet du film qu’il rêve depuis longtemps de tourner.

Après avoir trouvé un producteur, il part en Égypte pour filmer des témoignages. Mais son enquête s’enlise et il en profite pour retourner à la campagne voir la famille de sa mère (contre l’avis de cette dernière).
Jusque là, assis dans son fauteuil, on trouve La Vierge, les coptes et moi intéressant, agréable, même si on le regarde avec un peu de distance.
Mais tout bascule quand le producteur, lassé des tergiversations de son réalisateur, lui coupe les vivres.
Refusant de revenir en France, le cinéaste a deux idées : faire venir sa mère pour lui confier la gestion du film et reconstituer avec les habitants du village une fausse apparition de la Vierge…

C’est avec cette deuxième partie que ce premier film prend ampleur et émotion. Mère/fils s’unissent pour mener à bien le projet, mais cette union n’est pas sans heurts, car la mère de Namir Abdel Messeeh n’a pas la langue dans sa poche et un sacré tempérament.
N’hésitant pas à donner son avis sur à peu près tout, rembarrant son fils quand elle n’est pas d’accord, tout en le soutenant avec amour.
Un vrai personnage de fiction.

Drôle de film et film très drôle, La Vierge, les coptes et moi se joue des genres.
Tour à tour documentaire, autobiographie, fiction, making of; Namir Abdel Messeeh a de l’humour et de l’autodérision tout en abordant des questions délicates comme la foi, le sentiment religieux.

Ce vrai-faux documentaire (ou l’inverse) est une formidable comédie sur les racines, les croyances et le cinéma.
C’est aussi une façon de commencer cette nouvelle saison cinématographique en riant franchement et intelligemment.

Alléchant, non ?
JF

Bande annonce

Critiques

  • Commentaire de Tristan

    Ce film est un petit bijou à voir ABSOLUMENT ! C'est émouvant , très très DROLE , et l'Egypte vue de l'intime familial est d'une authenticité rare à l'écran .
  • Commentaire de EB

    tout-à-fait d'accord, un vrai régal que ce film intelligent qui pose les questions essentielles de la croyance, de la famille, du mensonge ... le tout avec beaucoup d'humour , et une grande tendresse envers les siens , bravo à Namir Messeh pour ce regard éclairé ...

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Beau temps mais orageux en fin de journée
  • Bienvenue à Zombieland
  • Capitaine Morten et la reine des araignées
  • Détective Dee
  • Le Monde est à toi
  • Le Poirier sauvage
  • Les Belles Manières
  • les indestructibles
  • Mary Shelley
  • My Lady
  • rita et crocodile
  • Simone Barbès ou la Vertu
  • Sur la plage de Chesil
  • The Devil's Rejects
  • The Intruder
  • Under The Silver Lake
  • Une Famille italienne
  • Une nuit en enfer
  • Une Pluie sans fin
  • Une Valse dans les allées
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.