Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Fatima

Fatima

de Philippe Faucon

avec Soria Zeroual, Zita Hanrot, Kenza Noah Aïche, Chawki Amari, Mehdi Senoussi

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2015

Durée : 01h19

Version : Couleur

Fatima fait le portrait de trois femmes, une mère, Fatima, et ses deux filles, Nesrine et Souad. Nesrine a 18 ans et commence des études de médecine, Souad, 15 ans, plus en difficulté, est en révolte permanente. Fatima parle mal le français et ne comprend ni la langue des études de Nesrine, ni celle de la rue de Souad. Fatima est femme de ménage, mais un jour elle a un accident. En arrêt de travail, elle se met à écrire dans un cahier, en arabe, tout ce qu'elle n'arrive pas à dire...

Même s'il y a déjà 25 ans qu'il tourne, Philippe Faucon reste encore un réalisateur trop méconnu. Pourtant, depuis L'Amour en 1990, de très beaux films composent son œuvre, comme, entre autres, Dans la vie, Samia, mais aussi le très secouant La Désintégration, son précédent, aussi noir que celui-ci est lumineux.

N'ayant jamais dévié de sa ligne, il s'est toujours intéressé aux thématiques liées à l'intégration de personnes issues de l'immigration. Un des thèmes principaux du film est celui de la barrière linguistique. Philippe Faucon montre parfaitement comment l'absence de la maîtrise de la langue française est pour Fatima source d'isolement et d'enfermement, aussi bien par rapport à ses filles qu'à la société en général.

La qualité du regard du cinéaste est unique. Ses films sont discrets, pudiques, modestes et toujours très accessibles. Avec le temps, ils ont de plus en plus d'acuité, de justesse, de précision. Dans un style naturaliste mais non documentaire, Fatima est une sorte d'accomplissement, d'épure, son apparente simplicité est tout sauf simpliste.

Et ici point d'apitoiement, bien au contraire, le film mise sur l'optimisme. D'ailleurs le réalisateur le dit très bien : « Lorsque nous présentions La Désintégration, nous utilisions quelquefois cette image : « Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse ». J'ai pensé qu'il fallait aussi raconter la forêt qui pousse et Fatima en a été l'occasion ».

Encourager à aller voir Fatima c'est proposer un très beau film qui mêle à la perfection émotion et intelligence. JF

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 7 Octobre 2015 au Mardi 13 Octobre 2015
  • Semaine du Mercredi 14 Octobre 2015 au Mardi 20 Octobre 2015
  • Semaine du Mercredi 21 Octobre 2015 au Mardi 27 Octobre 2015
  • Semaine du Mercredi 28 Octobre 2015 au Mardi 3 Novembre 2015
  • Semaine du Mercredi 4 Novembre 2015 au Mardi 10 Novembre 2015
  • Semaine du Mercredi 2 Mars 2016 au Mardi 8 Mars 2016
  • Semaine du Mercredi 3 Août 2016 au Mardi 9 Août 2016

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Fatima est un film sobre, avec un récit linéaire, peu de musique et un beau personnage central de femme immigrée. Dans ce film, la frontière entre fiction et réalité s’estompe une nouvelle fois. Nous sommes plongés dans le quotidien de Fatima, femme de ménage qui élève seule ses deux filles. Elle est confrontée à des problèmes de communication, elle parle en arabe, ses filles lui parlent en français, elle a du mal à comprendre sa fille cadette, adolescente révoltée, sans compter les problèmes d’argent et d’emploi. Fatima est épuisée, elle s’affaiblit, jusqu’à la chute, catharsis, le corps de Fatima renonce, s’effondre, alors que, parallèlement elle prend conscience de sa condition et elle va réagir moralement, se rebeller et renaître grâce à l’écriture.
    On peut regretter une dernière partie trop elliptique qui donne l’impression au spectateur que Philippe Faucon, le réalisateur / scénariste se désintéresse du sort de ses personnages. Cependant, c’est quand même un très beau film qui illustre bien les difficultés rencontrées par les immigrés dans leur vie quotidienne. Non, Mme Le P…, les Fatimas ne sont pas là pour toucher des allocations et mener la belle vie, sans elles, vous ne pourriez pas mener votre confortable existence.

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Avec « Fatima » comme avec « Désintégration », Philippe Faucon nous donne un film à la fois court et dense qui exprime avec une grande sobriété l'essentiel d'une situation sociale telle que la vit une partie de la population tenue trop éloignée de l'intérêt de l'autre.
    Comment ne pas faire un rapprochement entre ces deux films où la débandade religieuse et violente de l'un fait écho à la réussite scolaire et professionnelle de l'autre ? Ici, la voie de l'examen souvent décriée, et non dénuée de violence sociale, se révèle comme potentiellement intégrative quand le marché du travail (ou des stages) où règne encore l' arbitraire le plus total se révèle excluante avec toutes les conséquences qui peuvent en résulter. C'est à méditer quand toute la pensée dominante travaille à ringardiser le secteur public pour entretenir le culte de l’initiative privée.
    Dans un film comme dans l'autre, les portraits de mère apparaissent très justes et très émouvants. Et si on leur portait davantage d'attention ?

  • Commentaire de Martinot |

    film fin et sensible; les mamans vont pouvoir partager les émotions de cette courageuse femme algérienne; j 'ai adoré; cela aide aussi à compatir avec les gens qui vivent dans les difficultés quotidiennes. Belle leçon de vie et de dignité.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Amin
  • Capharnaüm
  • dilili à paris
  • Elizabeth
  • First Man
  • Girl
  • I Feel Good
  • L'Amour flou
  • La Particule humaine
  • La Saveur des ramen
  • Le procès contre Mandela et les autres
  • Le rat scélérat
  • Les Frères Sisters
  • Nos batailles
  • pat et mat déménagent
  • The House That Jack Built
  • Un Peuple et son roi
  • Vaccination : la confiance passe par la transparence
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.